Lampole vous aime!

Le bon goût, ça se travaille!

14.07.07

Vendredi 13

Vendredi 13....jusque là, ça m'évoquait un titre de film naze, ça me faisait plutôt rire de voir l'agitation que ce jour provoquait sur les gens....

J'ai résolument revu mon point de vue sur le sujet depuis hier.

Je m'explique: je voulais retourner à Montréal aux environs du 10 juillet. Je regarde sur le net et je vois que la compagnie avec laquelle je voyage a chaque fois que je m'y rends propose des billets environ 100 euros moins chers le vendredi 13 (apparemment, les gens veulent pas prendre l'avion à cette date). l'aubaine me dis-je.... je commande.

Me voilà donc rendu à Paris-Charles de Gaulle ce vendredi vers midi afin de prendre mon avion qui décollait à 16h (et Dieu sait que m'aventurer dans la France d'Après, ça me fait toujours un peu peur....comme une appréhension). Et là c'est le drame, l'avion est cassé...;enfin pas réellement cassé au sens propre du terme, une des pièces de l'avion est cassée et l'avion aura du retard. Problème, le retard en question semble être de l'ordre de 12 heures.... rendez vous est donc pris à 3h le lendemain matin.

Me voilà donc à l'hôtel Ibis de l'aéroport (je sais pas si vous avez déjà logé dans un hôtel au beau milieu d'un aéroport, mais niveau balades....c'est assez restreint) à regarder l'étape du tour de France la plus chiante de ces 5 dernières années. En plus j'arrive pas à dormir avant 1h du matin, tout traumatisé que je suis par l'image de cet athlète Français traversé par un javelot (lui aussi le vendredi 13, il s'en souviendra) au meeting de Rome. A 3h, je suis dans le terminal 3, bon dernier d'une file d'environ 100m de passagers énervés et fatigués, j'enregistre mon baguage à main (oui je voyage léger) vers 4h30 (la tension monte en même temps que l'énervement croissant donc)... Tout ça pour décoller finalement à 8h ce samedi 14.

Jvous parle même pas de la bouffe dans l'avion ni du mauvais choix de films jusqu'à Happy Feet (qui était pas mal mais dont on a coupé la fin pour atterrir...je ne sais toujours pas à l'heure actuelle ce qu'il advient de ce petit pingouin aux prises avec des orques très méchants).

En plus me vla-ti pas à Montréal depuis quelques heures que le soleil éclatant s'est changé en une averse déplaisante... J'espère qu'il fait le même temps à paris et que ça aura tout gâché le défilé de Sarko sur les Champs Elysées.

Vivement bientôt...


Posté par lampole à 22:28 - Bon-goût et Savoir-faire - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire